Les symboles nationaux de la Corée du Sud

L’identité d’un pays est un véritable reflet de son histoire, de sa culture et de ses traditions. C’est pourquoi lorsque l’on souhaite en apprendre davantage sur un pays il faut avant tout connaître les éléments qui constituent sa souveraineté.  Je vous invite à découvrir avec moi les symboles nationaux de la Corée du Sud.

  • Le drapeau de la Corée du Sud

Son Histoire :

A l’origine la Corée du Sud n’avait pas de drapeau national. C’est en 1882 que l’ambassadeur Park Yeong-hyo (박영효) eu l’idée d’utiliser le symbole taegeuk entouré de 4 trigrammes pour représenter son pays. Ce dessin marqua donc la création du drapeau national coréen appelé  « le Taegeukgi ».

Un an après sa création il fut utilisé pour la première fois comme drapeau national, cependant c’est le 15 octobre 1949 que le Taegeukgi a été officiellement reconnu comme drapeau national.

Symbolique du Taegeukgi :

  • Le fond blanc :

Le blanc symbolise la pureté, la paix et l’intégrité.

En Corée du Sud cette couleur symbolise également le peuple coréen car, traditionnellement, ils étaient vêtus en blanc. C’est pour cela qu’on surnommait les coréens « peuple vêtus de blanc ».

  • Le Taegeuk :

Le Taegeuk est un élément très important du Taegeukgi. Il est utilisé depuis l’antiquité par la Corée du Sud. Tae signifie « la joie » et Geuk « éternité« . Ensemble ils représentent ce que nous nous appelons le Yin et le Yang.

Partie bleue (Yin) : Appelé « Eum » en coréen, elle représente l’espoir, le féminin, la nuit, la lune, le vide, le froid etc.

Partie rouge (Yang) : Appelé également « Yang » en coréen, elle représente la noblesse, le masculin, le jour, le soleil, le plein, la chaleur etc.

Ces deux parties sont complémentaires et représentent les concepts de mouvement continuel, d’équilibre et d’harmonie qui caractérisent le Taegeuk, sphère de l’infini.

  • Les 4 trigrammes :

Chacun des trigrammes à de nombreuses significations, les plus connus étant les éléments. Je vais donc pour chacun d’eux vous donner d’autres significations qui me semblent aussi pertinentes.

Geon représente le ciel (하늘 haneul), le printemps (봄 bom), l’Est (동쪽 dongjjog) et la bienveillance (자비심 jabisim).

Gam représente l’eau (물 mul), la lune (달 dal), l’hiver (겨울 gyeoul), le Nord (북 bug) et la sagesse (지혜 jihye).

Ri représente le feu (불 bul), le soleil (해 hae), l’automne (가을 ga-eul), le Sud (남쪽 namjjog) et la courtoisie (예의 yeui).

Gon représente la terre (땅 ttang), l’été (여름 yeoleum), l’Ouest (서쪽 seojjog) et la justice (정의 jeong-ui) .

En Bref :

Le drapeau coréen, le Taegeukgi représente dans sa globalité l’éternité, la paix et l’unité.

Drapeau de la Corée du Sud

  • La fleur nationale :

Mugunghwa (무궁화)
Mugunghwa (무궁화)

La fleur représentant la Corée du Sud et le Mugunghwa (appelée aussi Rose de Sharon). Dans notre pays elle est plus connue sous le nom d’hibiscus. Cette fleur est très résistante aux divers insectes et parasites, elle fleurie également pendant longtemps. De juin à octobre la Corée du Sud est donc recouverte de milliers de Mugunghwa en fleur.

Que représente-t-elle donc pour la Corée du Sud ?

« Mugung » signifie « immortalité ». Le Mugunghwa étant très résistant il représente donc la persévérance et la ténacité du peuple coréen. Cette fleur est également présente dans l’hymne de la Corée du Sud.

  • L’hymne national :

Aegukga

En Corée du Sud il est appelé Aegukga (« chant de l’amour de la nation »). Le chant fut composé en 1902 et les paroles en 1907, elles seront modifiées plusieurs fois durant l’Histoire. Durant l’Empire coréen (1897-1910),  ce morceau était joué durant les événements nationaux. Les paroles étaient chantées par les coréens pour montrer leur indépendance face à l’usurpation du pouvoir par les forces étrangères.

Le chant patriotique était chanté sur la musique d’un chant traditionnel écossais jusqu’en 1948. Cependant, en 1935, un thème qui convenait davantage aux paroles a été créé par le Maestro Ahn Eak-tay(1905-1965). Pour lui les paroles du chant patriotique ne devaient pas être chantées sur le chant traditionnel d’un autre pays.

Le gouvernement provisoire en exil adopta cette nouvelle version du chant patriotique. Mais il fut chanté en Corée du Sud uniquement après la libération, bien qu’il soit déjà chanté depuis plusieurs années par la communauté coréenne à l’étranger.

La nouvelle version du chant patriotique a été adoptée officiellement par le gouvernement en 1948. Il se diffusa donc progressivement dans tout le pays.

Vous pouvez écouter l’hymne et retrouver sa partition sur le site officiel de l’office du tourisme coréen :

Et retrouver ci-dessous la traduction des paroles du chant patriotique.

Traduction de l’hymne :

Jusqu’à ce que s’assèche la mer de l’Est et que le mont Paektu s’use, que le ciel veille sur notre pays à jamais. Que vive la Corée !

Refrain : Des hibiscus sur trois mille lieux, de fleuves et de montagnes splendides protégées par son peuple, que vive à jamais la Corée !

Comme le pin cuirassé du mont Nam qui monte la garde imperturbable dans le vent et le froid, que notre volonté soit sans faille !

Que la lune d’automne rayonnante, sur la voûte céleste, cristalline et d’un bleu sans nuage, soit notre âme, fidèle et vraie.

Avec cette volonté et cet esprit, cette loyauté et cette force, aimons-la, dans la peine et dans la joie, elle, notre patrie chérie !

 

A propos Clothilde

24 ans, diplômée en Communication. Je suis fascinée par l’Asie depuis mon enfance. Curieuse et avide de découvertes, j'ai envie de partager avec vous ma passion pour la Corée du Sud. J'aime les voyages, l’architecture, la musique, l’écriture et les plaisirs simples que la vie a à nous offrir.

Laisser un commentaire